•  

    5

     

    Et blablabla et blablabla ... Kate n'en pouvait plus, il restait encore 20 minutes mais sur plus de 2 heures de cours elle était à bout. Encore quelques mois avant de décrocher le bac se répétait - elle en boucle pour se donner du courage. Après c'était la liberté. Enfin la liberté c'était un bien grand mot... Elle ne savait même pas quoi faire de sa vie après. Peut être qu'elle finirait caissière. A ce mot elle ne put s'empêcher de rire intérieurement en imaginant la tête que ferait sa mère si elle la voyait faire ce métier. Elle laissa ses pensées divaguer un moment sur son avenir avant que l'envie de dormir ne devint trop  envahissante.

     

    5

     

    Peut être qu'elle pourrait se laisser envahir par le sommeil rien qu'un tout petit peu. Peut être que la prof ne se rendrait compte de rien. Kate n'arriva pas à se poser plus de questions qu'elle s'avoua vaincue, trahie par ses paupières lourdes. L'envie de dormir fut plus forte.

    Kate 0 - Roupillon 1. 

     

    5

     

    Enfin un peu de répit. Elle n'entendit plus les cris incessants de la prof ou bien les bavardages des autres élèves. Elle réussit même à se laisser emporter par des doux rêves qui étaient loin de ressembler à une salle de classe. Pourtant quelques échos lointains mais horripilants commençaient à surgir dans ses songes.

    - Mademoiselle Davis !

    Bordel mais qu'est- ce que la voix de madame Olson faisait encore dans ses pensées. Elle n'avait pas de bouton stop ou quoi ? Il fallait aussi qu'elle la fasse chier en la suivant jusque dans sa tête se dit Kate en grognant. Elle essaya de chasser cet écho seulement...

    - MADEMOISELLE DAAAAAAAAAVIS !

     

    5

     

    Kate sursauta et se leva d'un bond. Tous les élèves se mirent à rire tandis que la prof fit une toute autre tête, son visage déformé par une grimace de colère. Rien qu'à la voir Kate savait qu'elle avait dépassée les limites.

     

    5

     

    La vieille dame se leva pour se positionner devant la table de la jeune fille, cette fois avec un sourire sur le visage.

    -Je vois qu'on se permet de dormir pendant mon cours Kate, dit-elle en souriant d'une drôle de manière. A vrai dire ça ne m'étonne pas plus que ça, à voir vos notes la concentration ne doit pas être votre fort. Je parie même que vous n'avez jamais lu cette si belle tragédie qu'est "Hamlet". Pas la peine de répondre, ça se lit sur votre visage. Et bien ma chère, pour vous faire pardonner d'avoir piqué un somme pendant mon cours vous me ferez un plaisir d'aller à la bibliothèque, lieu que j'ose espérer vous connaissez, et vous chercherez cette pièce pour vous aider à rédiger une dissertation sur le personnage d'Ophélie. Je veux cette dissertation sur mon bureau lundi à 10 heures précise.

     

    5

     

    Kate grimaça. Cette journée s'annonçait vraiment merdique.  


  •  

    6

     

    A la fin du cours Kate se précipita à son casier pour y attendre Olivia. C'était l'heure de la pause du matin mais surtout son rendez vous habituel avec sa meilleure amie. Elles avaient très peu de cours en commun alors elles compensaient le manque en se retrouvant à chaque pause.

     

     6

     

    Comme à son habitude Olivia se faisait attendre et Kate se remît à fermer les yeux un instant, épuisée. Ce cours l'avait lessivé, le lycée l'avait lessivé. Vivement la fin d'année.

     

    6

     

    A peine quelques secondes plus tard Olivia déboula à toute vitesse avec une humeur bien différente de celle de son amie.

    - YOPLABOUM KIT KAT ! Ben t'en fais une tête ! Qu'est- ce qui se passe chou ?

     

    6

     

    -Oh rien répondit Kate d'une manière ironique, un roupillon pendant le cours, une vieille peau en colère et un après-midi à devoir faire un devoir sur un stupide bouquin au lieu de le passer avec mes amies. Bref la routine quoi.


  •  

    7

     

    -Oh Kate... Merde soupira Olivia. Mais t'es couillonne toi aussi de t'endormir en plein cour. En plus ça veut dire que tu ne vas pas pouvoir faire le trajet du retour avec moi tout à l'heure, amie injuste.

    -C'toi l'amie injuste de ne pas me soutenir dans cette terrible épreuve qui est de mettre un pied à la bibliothèque. Bref en tout cas je...

     

    7

     

    - Et mais je la connais elle ! s'exclama Olivia en coupant la rouquine en pleine phrase.

    -Hein mais de quoi tu parle?

    -La fille derrière toi, vers les casiers au fond. La blonde ! Je crois qu'elle est nouvelle ici. C'est ma voisine ! Je l'ai vue dehors emménager ses cartons dans la superbe baraque juste à côté de chez nous en passant à vélo le week end dernier. Elle a l'air un peu perdue la pauvre...

     

    7

     

    C'est vrai qu'à la voir comme ça, la jeune fille blonde avait l'air dépassée. Mais en fait intérieurement Sam était plus soûlée qu'autre chose. C'était parti pour un éternel recommencement. Une nouvelle école. Un nouveau repère qui menaçait de se fissurer à tout moment. C'est ça d'avoir un père militaire qu'elle se disait ironiquement. C'est cool quand on est petite pour frimer devant la cour de récré mais c'est loin d'être un cadeau quand on grandit et qu'on réalise qu'on déménagera tous les 36 du mois.

     

    7

     

    Elle adorait son père bien sûr. Mais elle était de plus en plus éreintée d'être contrainte à devoir se plier à son mode de vie. Elle qui était une fille timide et renfermée de base, cela n'arrangeait rien. Elle avait du déménager 6 fois déjà. Oui c'était la 6e fois. Son avant dernier déménagement avait eu le mérite de durer 3 ans et demi, véritable exploit. Mais même pendant cette période elle n'avait pu se faire de véritables amis. Quelques connaissances par ci par là depuis qu'elle était petite. Des connaissances qui lui envoyaient quelques messages après son départ et puis plus rien. Oui Sam y était habituée. Elle n'était pas de celles qui se liaient facilement d'amitié, elle n'en avait même pas l'envie et elle n'avait pas non plus la force de s'attacher à des gens qu'elle finirait par quitter bien assez vite. Bref, malgré la tonne d'amour qu'elle recevait de la part de sa famille, la vie de Sam était marquée par un sentiment très fort d'abandon et de perte de repères.

     

    7

     

    Elle était donc très mal à l'aise en se retrouvant ici à 4 mois du bac. 4 mois bordel ! A presque 18 ans elle n'avait aucun réel ami et aucune attache envers un endroit quelconque. Aucune maison ou ami d'enfance, aucune école particulière à ses yeux et surtout bien peu de photos de classes. Ça semblait donc mission impossible pour la jeune fille de passer une bonne fin d'année, et un super bal de promo avec pleins d'amis trop cools. Alors tout ce qu'elle voulait c'était avoir son bac pour être libre et avoir des attaches solides en vivant seule. Seulement en attendant, elle était la à se sentir épiée par une foule de personnes qui n'avaient, à les voir, jamais vu de nouvelles personnes de leur vie. Ce qui ne l'étonnait guère dans une petite ville comme ça. Sam ne put s'empêcher de grimacer, elle détestait être remarquée et observée. Elle aurait tout fait pour se cacher dans un trou de souris à cet instant.


  •  

    8

     

    - Oh mais oui dit Kate en ayant retrouvée sa bonne humeur habituelle, elle est nouvelle, il y' a tellement peu de monde dans ce bled que je connais tous les élèves mais pas elle. Y 'a pas souvent des nouveaux ici, viens on va se présenter!

    - Lui fais pas peur Kate... elle a l'air mal à l'aise. Soupira Olivia.

     

     

    - YOUOU ! OUI TOI LA BLONDINETTE ! C'est à toi que je parle, bienvenue à Greenwest college ! s'écria Kate.

    - Bon, quand je disais de pas lui faire peur c'est raté...

     

     

    Ce que redoutait Sam arriva. Le moment de devenir "sociable". Deux filles s'approchaient d'elles. Une superbe rouquine hyper élancée et sûre d'elle et puis une brunette très mignonne aussi mais un peu plus en retrait, d'apparence moins extravertie.

    - Bon allez se dit Sam intérieurement, affiche un grand sourire sur ton visage et va leur parler, ça ne coûte rien, faut bien se fondre dans la masse histoire de pas trop t'ennuyer pendant ces 4 mois.

     

     

    - Excuse ma meilleure amie dit la brunette, elle ne sait pas être "douce" avec les autres. Enchanté moi c'est Olivia mais tu peux m'appeler Liv' et miss manque de tact c'est Kate. On voulait pas être brusque avec toi mais tu avais l'air perdue, ça ne doit pas être facile d'arriver dans un nouvel établissement à quelques mois du bac...

    - Tu ne crois pas si bien dire soupira Sam, dans sa tête. 

     

     

    - Oui c'est vrai que c'est pas facile. Enchanté moi c'est Sam. Désolé j'ai cours d'arts plastiques en option mais je trouve pas la salle, je pensais pas que ce lycée était si grand... 

     

     

    - T'inquiète répondit Kate, tu t'y habitueras vite! C'est une question d'habitude, dans l'ensemble les gens sont très sympas et pas prises de têtes. Notre ville est petite mais on s'amuse bien ici ! Je connais pas mal de monde alors n'hésite pas à me demander si tu veux que je te présente à des gens ou à des garçons mignons hé hé. Mais bon la j'ai pas le time je dois me rendre dans cette maudite bibliothèque... Montre lui la salle d'arts pla' Liv' ! Salut Sam !

    -Heu salut... Kate !





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique
compteur internet