• 98 (・∀・ )

     

     

    -Ahem... Sa soeur... Je ne savais pas qu'il avait une soeur, je suis désolé...

    Elle osait à peine la regarder dans les yeux tellement elle était morte de honte. La jalousie lui avait fait dire des choses qu'elle regrettait déjà... Elle se rappelait cette phrase que Liv' ne cessait de lui répéter mais qu'elle n'écoutait jamais: "Tourne ta langue sept fois dans ta bouche avant de l'ouvrir". 

     

     

    -J'aurais pu te l'expliquer si tu ne m'avais pas agressée dans la minute... Bon je comptais y aller de toute façon, alors je vais vous laisser. Je ne sais pas ce qui se passe entre mon frère et toi mais ne lui fais pas trop la misère. 

     

     

    Victor qui avait assisté à cette scène ridicule ne pu réprimer son agacement envers cette rouquine qui lui avait pourtant beaucoup manquée. 

    - Je peux savoir ce que tu nous as fait la ? Et d'ou tu te permets de débarquer chez moi à une heure pareille ? 

     

     

    -Oh ça va, je suis désolé c'est bon. J'aurais pas du passer mes nerfs sur ta sœur mais je suis venue réclamer des explications.  T'étais ou ces trois derniers jours? T'étais censé m'aider comme à peu près tous les jours !

     

     

    - Je ne te dois rien Kate! J'ai jamais promis de venir tout le temps, je l'ai fait pendant plus d'un mois parce que tu me l'as demandé mais c'était pas prévu que je vienne tout le temps surtout que tu n'en as pas besoin vu que tes notes se sont clairement améliorées. A moins que tu veuilles me voir pour autre chose? 

     

     

    - Mais tu sais j'ai pas encore de si bonnes notes que ça et j'ai un tas de matières à rattraper, j'y arriverais mieux avec toi. 

    - Réviser, toujours réviser. En fait je te sers de quoi Kate? De professeur ?

     

     

    -Mais enfin c'est quoi le problème ? s'impatienta Kate, bien sûr que non je ne te considères pas que comme ça mais je pensais qu'on s'entendait bien... Je comprend plus rien la... 

     

     

    - Ce que tu dois comprendre Kate c'est que j'en ai assez. J'avais l'espoir en te voyant piquer ta petite crise que tu voulais me voir pour tout à fait autre chose mais non. Ah et pour ta gouverne je suis venu il y'a une semaine de ça pour te faire la surprise au lycée mais tu étais trop occupé aux bras de mister kéké. Maintenant je vais devoir te raccompagner vers la sortie désolé... Et je pense qu'on devrait arrêter de se voir à la bibliothèque. 

    Décidément rien n'aurait pu aller plus mal qu'à cet instant précis.