• 5 (・∀・ )

     

    5

     

    Et blablabla et blablabla ... Kate n'en pouvait plus, il restait encore 20 minutes mais sur plus de 2 heures de cours elle était à bout. Encore quelques mois avant de décrocher le bac se répétait - elle en boucle pour se donner du courage. Après c'était la liberté. Enfin la liberté c'était un bien grand mot... Elle ne savait même pas quoi faire de sa vie après. Peut être qu'elle finirait caissière. A ce mot elle ne put s'empêcher de rire intérieurement en imaginant la tête que ferait sa mère si elle la voyait faire ce métier. Elle laissa ses pensées divaguer un moment sur son avenir avant que l'envie de dormir ne devint trop  envahissante.

     

    5

     

    Peut être qu'elle pourrait se laisser envahir par le sommeil rien qu'un tout petit peu. Peut être que la prof ne se rendrait compte de rien. Kate n'arriva pas à se poser plus de questions qu'elle s'avoua vaincue, trahie par ses paupières lourdes. L'envie de dormir fut plus forte.

    Kate 0 - Roupillon 1. 

     

    5

     

    Enfin un peu de répit. Elle n'entendit plus les cris incessants de la prof ou bien les bavardages des autres élèves. Elle réussit même à se laisser emporter par des doux rêves qui étaient loin de ressembler à une salle de classe. Pourtant quelques échos lointains mais horripilants commençaient à surgir dans ses songes.

    - Mademoiselle Davis !

    Bordel mais qu'est- ce que la voix de madame Olson faisait encore dans ses pensées. Elle n'avait pas de bouton stop ou quoi ? Il fallait aussi qu'elle la fasse chier en la suivant jusque dans sa tête se dit Kate en grognant. Elle essaya de chasser cet écho seulement...

    - MADEMOISELLE DAAAAAAAAAVIS !

     

    5

     

    Kate sursauta et se leva d'un bond. Tous les élèves se mirent à rire tandis que la prof fit une toute autre tête, son visage déformé par une grimace de colère. Rien qu'à la voir Kate savait qu'elle avait dépassée les limites.

     

    5

     

    La vieille dame se leva pour se positionner devant la table de la jeune fille, cette fois avec un sourire sur le visage.

    -Je vois qu'on se permet de dormir pendant mon cours Kate, dit-elle en souriant d'une drôle de manière. A vrai dire ça ne m'étonne pas plus que ça, à voir vos notes la concentration ne doit pas être votre fort. Je parie même que vous n'avez jamais lu cette si belle tragédie qu'est "Hamlet". Pas la peine de répondre, ça se lit sur votre visage. Et bien ma chère, pour vous faire pardonner d'avoir piqué un somme pendant mon cours vous me ferez un plaisir d'aller à la bibliothèque, lieu que j'ose espérer vous connaissez, et vous chercherez cette pièce pour vous aider à rédiger une dissertation sur le personnage d'Ophélie. Je veux cette dissertation sur mon bureau lundi à 10 heures précise.

     

    5

     

    Kate grimaça. Cette journée s'annonçait vraiment merdique.